L'histoire d’une femme rurale- vierge !

Publié le par Fayçal REKIK

Vierge-copie-2.jpgLa virginité de la femme est «sacrée», surtout dans les zones rurales ; elle est préservée en vue du mariage, mais aussi avant son mariage, afin de satisfaire l’homme, son futur mari et les siens ; ainsi que les exigences de sa propre famille. La femme subit la perte de sa virginité pour honorer les... siens et s’honorer elle-même. Elle doit assurer et rassurer. Elle doit prouver ainsi la pureté des valeurs et la santé religieuse des siens. Elle est remerciée et honorée d’avoir porté jusqu’au bout sa virginité.

   

L’histoire que raconte  FATIMA  de sa nuit de noce, au début des années cinquante, dans un village prés de la côte d’Aokas , se révèle intéressant car mis en relation avec le contexte actuel :

 

« Dans le temps, à Aokas, la jeune mariée, le lendemain de la fête de noces était habillée, maquillée et placée sur une chaise et, derrière, accroché au mur, il y avait, exposé, la chemise ou le drap tachés de sang. Bah, la femme a perdu quelque chose, moi j’ai perdu quelque chose, c’est l’hymen, je crois que ça s’appelle comme ça, qui est parti, c’est pour ça que ça saigne. Moi, j’ai perdu quelque chose, moi aussi, mais je n’avais pas peur. Ma mère était tranquille aussi. Moi, j’étais tranquille, reposée. C’était vers le coup de sept heures et demi, huit heures [du soir], les femmes étaient dans la chambre à côté… et puis les hommes ont fait baroud, tu sais, ils ont tiré dans l’air mais c’était pas avec des vrais fusils, c’était comme des pétards, et puis ils ont commencé à danser avec ma chemise : ma mère était fière de moi, sinon je l’aurais prévenue et moi aussi j’étais fière. Mais après, moi, je n’étais pas bien, aujourd’hui, je peux te dire qu’après, je n’étais pas bien, ils dansaient avec ma chemise ! ».

 

Fatima, qui a quitté son village  natal pour s’installer en ville – où elle réside toujours – après son mariage, a eu du mal à me rendre compte à la fois de sa fierté et de celle de sa mère au sujet de sa virginité, et puis à me parler des gens qui dansaient avec sa chemise de nuit tachée de sang.    

 

Par REKIK Fayçal

Président du club scientifique de sociologie à l université de Bejaia

 

Publié le 25/11/2010

In : tizinberber@groups.facebook.com

 

Image prise de l'adresse suivante :

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.voyance-complete.com/wp-content/uploads/2010/08/Vierge.jpg&imgrefurl=http://www.voyance-complete.com/tag/femme-vierge/&usg=__yKJTAlqaBj26vc_GOoP77XSkZqI=&h=533&w=400&sz=26&hl=fr&start=20&zoom=1&um=1&itbs=1&tbnid=CxAUmOQNLwLVhM:&tbnh=132&tbnw=99&prev=/images%3Fq%3Dphotos%2Bd%2527une%2Bfemme%2Bvierge%26um%3D1%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26tbs%3Disch:1&ei=WVteTabIJ8SBlAeBvMzkCw

 

 

Publié dans Tabou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article